Le Reiki Revisité

 

Il existe actuellement une confusion complète autour du mot « Reiki ».

Cette confusion provient d’un amalgame fait entre l’utilisation du mot Reiki en tant

qu’énergie ou en tant que technique.

La différence entre les 2 est la même que , par exemple, entre le message du Christ

et la religion chrétienne.

L’un représente l’essence même du mot, l’autre une application, une interprétation

humaine et donc personnelle, limitée et faillible de l’esprit originel.

L’énergie n’est pas la technique et la technique n’est pas l’énergie.

Confondre les deux est une erreur.

Il m’arrive tellement souvent de dire au gens, « tu peux utiliser le Reiki pour cela » et

ils me regardent étonnés ne comprenant pas que je leur parle de l’énergie ; ils

associent toujours le mot Reiki à une manière d’utiliser cette énergie, à une

technique.

La plupart des gens ne comprennent pas que « l’initié Reiki » est en fait devenu

« l’énergie » du Reiki et qu’ en tant que tel, il peut utiliser, ou plutôt, « être » et

donc, manifester cette énergie en faisant la cuisine, en marchant….

Celui qui a choisi de recevoir cette « alliance » est devenu « autre » : il EST

Reiki.

L’énergie Reiki est avant tout une énergie de RE­UNIFICATION càd une énergie

d’unité.

Le docteur Usui quand il a réactivé cette énergie au début du 20ième siècle, l’a fort

justement, appelée « REI Ki » ce qui signifie en japonais : l’union du Ki (énergie

individuelle) et du Rei (énergie universelle).

Par cette réunification, nous retrouvons, entre autre, notre pouvoir de co­créateur et

cela, dans TOUS LES DOMAINES DE NOTRE VIE.

Cela est donc vrai, non seulement quand nous donnons « un soin Reiki » (physique

ou mental) mais dans tous ce que nous effectuons en conscience.

Limiter le Reiki à « un soin », càd à une technique, est une erreur et entraîne toutes

les querelles de clochers qui existent parfois entre Reiki ceci ou Reiki cela.

Il n’y a pas intrinsèquement « de meilleur Reiki », il y a des techniques différentes

d’utilisation de cette même énergie quantique et créatrice, avec des fragrances

différentes suivant les humains qui les ont codifiées.

Mais il est normal qu’il y ait différentes facettes d’utilisation de cette énergie

puisqu’elle est, par essence, quantique càd infinie , qu’elle est un infini de possibles.

Nous limitons toujours l’infini ; or, avec le Reiki, nous travaillons avec une Energie

infinie, multidimensionnelle et nous la réduisons à une série de recettes. Nous

croyons alors que cette technique est la meilleure, la seule…. Alors, qu’elle est juste

« un possible » qui , si nous sommes inspiré, est le plus adéquat à ce moment là, ici

et maintenant.

C’est pourquoi, il est essentiel de rendre à chacun sa liberté d’utiliser cette énergie

comme il l’entend, en tant que « maître ».

Je dirais que c’est là que réside « l’évolution » de chacun : dans la compréhension

de l’utilisation de cette énergie.

Une véritable initiation Reiki doit donc être d’abord un rite de passage ( différent

d’école à école mais qui se fait toujours dans le même esprit de « réunification »,

d’unité) .

Ce rite sera en général accompagné d’une guidance, de conseils pour une utilisation

plus spécifique de cette énergie avec des sensibilités différentes suivant les écoles

pour finalement laisser à l’initié la liberté d’être pleinement la manifestation de ce

nouvel état d’être dans sa technique et dans sa vie de chaque jour .

Et alors, nous serons un chauffeur de taxi Reiki, une mère de famille Reiki, un

médecin Reiki…

L’important est d’être cette énergie. L’important n’est pas le moyen, la technique ;

chacun possède sa manière unique de transmettre ce qu’il est, sa manière

unique d’être cette énergie de co­création, cette énergie de vie.